Accueil / Actualité / comment payer moins cher son assurance auto Assurance auto : comment payer moins cher ?
Assurance-auto-des-automobilistes-plus-volatiles
Assurance-auto-des-automobilistes-plus-volatiles

comment payer moins cher son assurance auto Assurance auto : comment payer moins cher ?

Les écarts varient du simple au double d’un assureur à l’autre. Bien choisir vos garanties peut aussi faire baisser l’addition. Les clés pour faire le bon diagnostic sur vos besoins et profiter de la concurrence très forte entre les assureurs.

• Dépoussiérez votre contrat

Assurez-vous au plus près de vos besoins. Inutile de vous couvrir pour les trajets domicile-travail si vous êtes désormais à la retraite. Chez certains assureurs, la prime diminuera nettement si vous vous contentez d’une garantie « trajets privés ».
De même, assurer « tous risques » une voiture vieille, endommagée ou mal entretenue n’est pas toujours intéressant. Mais faites les comptes pour bien évaluer la différence de prix.

Toutefois, sachez que lorsqu’on assure uniquement sa responsabilité civile (garantie minimum obligatoire), qui n’intervient que pour indemniser les victimes d’un accident dont on est responsable, on perd le bénéfice de l’assurance tempête et catastrophe naturelle. Il peut être judicieux d’opter en plus pour une assurance dommage minimum (incendie, bris de glaces).

Éliminez les garanties inutiles. Certains assureurs vous font souscrire, avec l’assurance auto, d’autres garanties payées peut-être sans y prêter attention. Chez Maaf Assurances, par exemple, les clients sont souvent équipés du contrat Tranquillité Famille, qui indemnise le décès ou l’invalidité en cas d’accident de la vie privée (bricolage, jardinage…).

Regardez sur votre appel de cotisations annuel si vous réglez ce genre d’assurance et résiliez-la si vous n’en avez pas besoin. Mais ne la confondez pas avec des garanties essentielles, vendues en option à votre contrat, comme celle qui couvre les dommages corporels subis par le conducteur. Sans elle, il ne serait pas indemnisé en cas d’invalidité après un accident responsable, ni sa famille en cas de décès.

• Testez la concurrence

Profitez des écarts de prix. Votre prime dépend de votre profil (type de véhicule, bonus, zone de circulation…). Mais chaque compagnie fixe ses tarifs en fonction des risques présentés par chaque assuré, qu’elle évalue selon les sinistres déclarés dans le passé par ses propres clients.

Pour un même conducteur, les prix varient donc du simple au double d’un assureur à l’autre. Sur Internet, des comparateurs de prix www.assurland.com ou www.hyperassur.com, par exemple) permettent de connaître les assureurs les moins chers pour votre profil parmi ceux figurant sur le site, dont des assureurs « tout Internet » sans agences. C’est une première indication car toutes les compagnies n’y sont pas référencées.
En parallèle, il est donc conseillé de contacter aussi différents assureurs pour leur demander des devis (en agence ou via leur site Internet). Notez que si vous n’avez pas eu d’incidents depuis 3 ans, c’est un sésame pour décrocher les meilleurs prix.

Sachez bien comparer. Sur certains contrats, le prix affiché est tout compris. Sur d’autres, seules les garanties essentielles sont incluses, le reste en option est facturé en plus.
Faites aussi attention au niveau des franchises prévues pour chaque garantie, c’est-à-dire de la somme qui est laissée à votre charge, notamment en cas de sinistre responsable. Tenez compte des avantages consentis par certains assureurs, en particulier la garantie valeur à neuf. Grâce à elle, un complément d’indemnisation couvre une partie de la décote de la voiture en cas de vol ou de destruction au cours des premières années.

• Sachez choisir votre assureur

Ciblez vos demandes. La politique commerciale de certains assureurs peut vous avantager. La Macif, par exemple, offre des tarifs allégés pour les voitures propres et sûres. Elle prévoit ainsi des réductions supérieures à 30 % sur la garantie responsabilité civile, par exemple pour les plus petits modèles comme les Smart Fortwo, Fiat 500.

Si vous êtes prêt à souscrire et déclarer vos sinistres à distance, testez les assureurs « tout Internet », qui veulent se démarquer avec des contrats compétitifs. Exemples : www.idmacif.fr(conducteurs jusqu’à 55 ans), www.amaguiz.com, une filiale de Groupama, etc.

Négociez. N’hésitez pas, si c’est le cas, à dire à votre compagnie que vous avez trouvé moins cher ailleurs. Pour ne pas perdre un client, surtout si vous êtes un bon conducteur, elle peut accepter de baisser votre prime actuelle.

• Cherchez les réductions

Gagnez des mois gratuits. Lors d’opérations commerciales ponctuelles (en mars/avril ou en septembre notamment), mais aussi parfois de façon permanente, beaucoup d’assureurs ou de banques font cadeau du premier ou des deux premiers mois de cotisations, si vous souscrivez chez eux votre assurance auto ou si vous prenez aussi le crédit qu’ils proposent pour financer votre nouvelle voiture. Cela peut être intéressant. Mais n’oubliez pas de comparer les prix car rien ne dit que cette assurance n’est pas quand même plus chère qu’une autre !

Profitez d’un super bonus. Certaines compagnies, pour attirer les bons conducteurs, leur accordent, en plus de la réduction normale liée à leur bonus, une baisse supplémentaire de tarif : le « super bonus ». En général, celui-ci est intégré d’emblée au prix communiqué lorsque vous demandez un devis. Selon les assureurs, il peut être supprimé au premier accident responsable ou conservé jusqu’au deuxième sinistre.

• Misez sur les contrats spécifiques

Si vous roulez peu. Certaines compagnies proposent des assurances moins chères de 20 % à 40 % à condition de ne pas dépasser un kilométrage dans l’année : 7 000, 8 000 ou 9 000 km, par exemple, selon les contrats. Mais en cas d’accident, l’assureur n’hésite pas à contrôler le kilométrage et à réduire l’indemnisation si on est allé au-delà du quota sans l’en avoir averti.

Si vous prenez rarement votre voiture, Axa vient de lancer une formule « moins de 4 000 km ». Il faut installer un boîtier GPS/GSM. La souscription est possible jusqu’à 70 ans.

Le site Amaguiz.com propose une assurance aux kilomètres parcourus : vous payez un fixe de 9,90 euros par mois et pour le reste votre facture varie selon l’utilisation du véhicule. Il faut installer un « compteur de kilomètres », qui transmettra automatiquement à l’assureur les informations utiles.

Gardez votre bonus plus longtemps. Si vous avez un bonus de 50 % depuis trois ans, vous le gardez après le premier accident responsable. Seul un deuxième sinistre responsable vous le ferait perdre. Dans ce cas, certains assureurs prévoient de faire un geste commercial pour compenser l’augmentation de la prime due à cette perte. C’est le principe du bonus à vie proposé par Maaf à certaines conditions (notamment seize ans de permis…). Idem chez Axa avec le « bonus longue durée ».

• Le saviez-vous ?

Certains assureurs offrent des réductions si vous assurez chez eux plusieurs véhicules (par exemple de 15 % à 30 % sur la deuxième voiture). Même principe si vous avez une voiture et une moto.

Apropos kindy

Kindy est blogueur pro depuis plus de 6 ans gravite dans le SEO depuis 2009 et passionnée de webmarketing et des sites de niches.

Check Also

bonus-malus-assurance-auto-moto

Etes-vous satisfaits de votre assurance auto ?

News Assurance révèle les résultats d’un sondage mené par le biais d’un questionnaire sur leur …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Content is protected !!